Aimer la Création

L’action de cette première semaine de carême : préparer un repas sans déchet (autre que le compost). Une famille témoigne :

« Voici notre repas sans déchet : œuf à la coque, mouillette de baguette sans sachet et pomme … les coquilles et les pelures dans le compost. Notre œuf accompagné de pomme de terre sautées dont les pelures vont rejoindre notre compost également 😉 Bon appétit ! »

« Tout le monde Te cherche »

Comme chaque année les paroisses sont encouragées à porter une attention particulière au monde de la santé : le personnel soignant ; les personnes souffrantes, leurs familles, à prier avec elles et pour elles. Plus particulièrement face à la pandémie, la crise sanitaire continue à bouleverser la vie quotidienne, à amplifier la crainte de la maladie ou de la mort : en quête de consolation tout le monde cherche un horizon d’espérance.

« Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance »

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2021 a été préparée par la
Communauté monastique de Grandchamp. Le thème choisi, « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance », exprime la vocation de prière, de réconciliation et d’unité dans l’Église et la famille humaine de cette communauté religieuse. Il indique également la mission de tout chrétien.

Après-midi Jeux de société pour les collégiens ce mercredi 27 janvier 14h-16h, inscriptions sur maisoncollely@gmail.com ou au 0660060080, lieu 28 rue de la Basse-Chênaie Nantes.

Le projet de loi relatif à la bioéthique sera débattu en seconde lecture au sénat au début de cette année 2021. Le groupe de bioéthique de la Conférence des Évêques de France, sous la responsabilité de  Mgr Pierre d’Ornellas, alerte depuis plusieurs années sur les évolutions qu’apporte régulièrement le législateur aux lois de bioéthique qui se sont succédées. Aussi, le groupe de bioéthique de la CEF propose qu’à l’occasion de ce débat au sénat, quatre vendredis de jeûne et de prière soient proposés aux catholiques de notre pays.

« Le Verbe était la vraie Lumière »

Joyeux Noël

à chacune et à chacun. Que vous ayez les yeux qui brillent à chacune de vos rencontres. Revivez notre veillée de Noël. Lisez le message de notre évêque. Et le moment Spi de Noël pour les enfants et les ados.

Réouverture des accueils paroissiaux (mardi et jeudi de 15h30 à 17h00 à St Bernard, mardi et vendredi de 10h à 12h à St Jean-Bosco).

Visite des Scouts : “Bonjour ! Nous sommes des Scouts et Guides de France âgés de 14 à 17 ans, et en cette période de confinement, nous proposons des moments de partage à destination des personnes plus seules : balades, jeux de société, échange de nouvelles de temps en temps, bricolage… Nous serions très heureux de vous rencontrer ! À bientôt, les pionniers-caravelles du groupe St-François”. Merci de donner vos coordonnées et vos souhaits à la paroisse qui transmettra. N’hésitez pas à proposer ce service à un(e) voisin(e).

Célébration de Noël

Sur nos lampions

Joie de se rassembler. Foi, espérance et charité, Christ, cultive-les en nous, s’il te plaît. Jésus parmi nous. Se retrouver en famille. Qui sait accueillir Jésus, il donne chaque jour. Dieu, homme, unité. Nous serons le sourire de Jésus, des semeurs de joie. Joie avec ce que je partage de mon temps. Jésus, Prince de la Paix, rends-nous pacifique. Vivre Jésus. Merci Marie d’avoir dit oui. Prêt à attendre l’inattendu de Dieu. Tous frères, enfants du même Père.

Des actions dans notre quartier

À l’occasion du dimanche du partage de la lumière de Bethléem, les scouts de la paroisse se sont rassemblés pour distribuer cette flamme qui arrive tout droit de Bethléem aux paroissiens. Ce fut un beau moment de partage et de joie, où tous, petits et grands, ont pu recevoir cette lumière signe d’espérance.

C’est l’histoire d’un homme qui n’a pas pu sortir de chez lui à l’issue du 1er confinement sauf parfois la nuit. Et pourtant la lumière de l’été était forte, mais son mal-être était plus fort que lui… ce qui fait qu’il a enchaîné avec le 2e confinement. Heureusement ses voisins veillaient sur lui. Puis, il y a deux semaines, il a réussi à sortir. Depuis il prend le train de 7h pour Pornic 2 fois par semaine afin de marcher des kms au bord de la mer. La lumière sur la mer est son ressourcement. Il a retrouvé du lien avec ses voisins et participe de nouveau à la vie autour de lui.

Dans ma rue, pendant le confinement 2 familles ont créé un Whatsapp et l’ont étendu à toute la rue. Et depuis les échanges sont quasi-journaliers : qui veut quelques tomates du jardin ? qui peut me prêter un œuf ou une échelle double ? Qui as entendu parler de la boîte à chaussures de Noël ?

Ibrahim est arrivé dans notre maison le 30 novembre dernier pour 6 semaines. Depuis, de nouveaux rituels sont en place, il y a des éclats de rire, des moments plus graves aussi. Le dimanche midi, c’est Ibrahim qui fait le menu : tilapia, attiéké, igname et la petite douceur du moment, la banane plantain bouillie à la sauce chocolat : un melting pot culinaire franco-ivorien. Pour nous, tous ces instants partagés sont vécus comme des moments d’accueil, de joie et de fraternité. Peut-être recevons-nous plus que ce que nous offrons ?

Le jour de Noël, un jeune couple décide de quitter la famille pour passer une heure avec un voisin isolé de leur quartier, avec toutes les mesures…

Un héros, une héroïne, nous avec nos petites boîtes de Noël ? Va t-on vraiment apporter du bonheur à ceux qui en manquent le plus ? Il suffit de voir sœur Josephina qui réceptionne les cadeaux avec son caddy et qui sourit en pensant qu’une inversion de boîte homme/femme va provoquer des rires incontrôlables, la joie. Il suffit d’entendre la responsable de l’accueil de jour pour femmes des Restos du cœur qui apprenant votre démarche à tous, pensent à ces 12 femmes qui sont encore autorisées à fréquenter l’endroit. Et la lumière dans leurs yeux lorsque nous les rencontrons, c’est à nous qu’elles apportent la joie, l’espoir et la certitude que nous sommes tous liés.