Célébration de Noël

Sur nos lampions

Joie de se rassembler. Foi, espérance et charité, Christ, cultive-les en nous, s’il te plaît. Jésus parmi nous. Se retrouver en famille. Qui sait accueillir Jésus, il donne chaque jour. Dieu, homme, unité. Nous serons le sourire de Jésus, des semeurs de joie. Joie avec ce que je partage de mon temps. Jésus, Prince de la Paix, rends-nous pacifique. Vivre Jésus. Merci Marie d’avoir dit oui. Prêt à attendre l’inattendu de Dieu. Tous frères, enfants du même Père.

Des actions dans notre quartier

À l’occasion du dimanche du partage de la lumière de Bethléem, les scouts de la paroisse se sont rassemblés pour distribuer cette flamme qui arrive tout droit de Bethléem aux paroissiens. Ce fut un beau moment de partage et de joie, où tous, petits et grands, ont pu recevoir cette lumière signe d’espérance.

C’est l’histoire d’un homme qui n’a pas pu sortir de chez lui à l’issue du 1er confinement sauf parfois la nuit. Et pourtant la lumière de l’été était forte, mais son mal-être était plus fort que lui… ce qui fait qu’il a enchaîné avec le 2e confinement. Heureusement ses voisins veillaient sur lui. Puis, il y a deux semaines, il a réussi à sortir. Depuis il prend le train de 7h pour Pornic 2 fois par semaine afin de marcher des kms au bord de la mer. La lumière sur la mer est son ressourcement. Il a retrouvé du lien avec ses voisins et participe de nouveau à la vie autour de lui.

Dans ma rue, pendant le confinement 2 familles ont créé un Whatsapp et l’ont étendu à toute la rue. Et depuis les échanges sont quasi-journaliers : qui veut quelques tomates du jardin ? qui peut me prêter un œuf ou une échelle double ? Qui as entendu parler de la boîte à chaussures de Noël ?

Ibrahim est arrivé dans notre maison le 30 novembre dernier pour 6 semaines. Depuis, de nouveaux rituels sont en place, il y a des éclats de rire, des moments plus graves aussi. Le dimanche midi, c’est Ibrahim qui fait le menu : tilapia, attiéké, igname et la petite douceur du moment, la banane plantain bouillie à la sauce chocolat : un melting pot culinaire franco-ivorien. Pour nous, tous ces instants partagés sont vécus comme des moments d’accueil, de joie et de fraternité. Peut-être recevons-nous plus que ce que nous offrons ?

Le jour de Noël, un jeune couple décide de quitter la famille pour passer une heure avec un voisin isolé de leur quartier, avec toutes les mesures…

Un héros, une héroïne, nous avec nos petites boîtes de Noël ? Va t-on vraiment apporter du bonheur à ceux qui en manquent le plus ? Il suffit de voir sœur Josephina qui réceptionne les cadeaux avec son caddy et qui sourit en pensant qu’une inversion de boîte homme/femme va provoquer des rires incontrôlables, la joie. Il suffit d’entendre la responsable de l’accueil de jour pour femmes des Restos du cœur qui apprenant votre démarche à tous, pensent à ces 12 femmes qui sont encore autorisées à fréquenter l’endroit. Et la lumière dans leurs yeux lorsque nous les rencontrons, c’est à nous qu’elles apportent la joie, l’espoir et la certitude que nous sommes tous liés.

Une réflexion sur « Célébration de Noël »

Les commentaires sont fermés.